Belgium-Luxembourg

FR
Congrès Eupen
Kiwanis > Commissions > Congrès Eupen

Congrès Eupen

20ème Congrès à Eupen les 9 et 10 septembre

Très exactement 24 heures après avoir accueilli le sommet informel des chefs d’Etat des pays Germanophones, Eupen, capitale de la communauté germanophone et berceau de notre Gouverneur Hubert Chantraine, a hébergé le 20ème Congrès du District Kiwanis Belgium-Luxembourg.

Après avoir tenu la dernière réunion de son bureau exécutif et présidé le 4ème CA de son mandat, le vendredi 9 - dans les lieux mêmes où s’étaient retrouvés la veille nos Souverains, le Président allemand, celui de la Confédération suisse, le Grand-duc de Luxembourg et le prince Aloïs Liechtenstein – Hubert Chantraine, a ouvert solennellement notre 20ème Congrès.

Avant que chacun ne se retrouve pour le dîner de l’amitié au Kloster Heidberg, ancien couvent du XVIIIème acquis par la Communauté germanophone pour 1€ et transformé en un très beau lieu de séminaire. Pour commencer, nous avons eu droit à un superbe récital d’orgue. L’atmosphère était unique.

Point particulièrement important traité au CA

Avant la fin de ce mois, Gérard Anneet proposera à l’assemblée générale du Kiwanis Belgium Fund asbl de procéder à sa dissolution volontaire vu son manque d’activité et les obligations fiscales et autres. 
Le président et le secrétaire, contrariés, auraient déjà présenté leur démission. Un montant de 18.000 € en espèces serait encore disponible en caisse. La destination de cet actif est cependant, soumises à certaines conditions. Si l'assemblée générale ne trouve pas de destination spécifique à cet argent, il incombera aux liquidateurs d’en tenir compte conformément aux buts et statuts de l’association.


Après une nuit, courte pour certains, nous nous sommes retrouvés, tous en pleine forme et prêts à affronter les 4 heures (qui en sont devenues 5) d’Assemblée générale règlementaire.

Le Lieutenant-Gouverneur de la division Vesdre Hautes Fagnes, Robert Noël, nous a tout d’abord accueilli avant de laisser place aux hymnes nationaux et internationaux. L’hymne européen fut particulièrement émouvant, joué à la flûte de pan par un jeune homme atteint du syndrome de Down.

Pirouettes verbales et roue acrobatique

Le Président du Parlement de la communauté germanophone, Karl-Heinz Lambertz a tenu les 15’ qui lui étaient allouées avec beaucoup d’humour et de philosophie.
Nous sommes belges par l’histoire, si le Congrès de Vienne nous a rattaché à la Prusse, le traité de Versailles nous a donné à la Belgique… Nous ne sommes pas le chef d’orchestre, ni le premier violon. Nous sommes le joueur de triangle, celui qu’on n’entend que quand il se trompe ! Nous n’intervenons pas dans les querelles belgo-belges et estimons que ce que vous croyez bons pour vous, le sera aussi pour nous.

…Nous sommes une petite entité fédérée et comme changer les frontières sans faire la guerre s’avère difficile, nous avons décidé de rester petits !

Après cette adresse verbale, place à la roue acrobatique. Discipline peu connue sauf en pays germanophones.

Fini de rire, notre Gouverneur tape la cloche et ouvre officiellement le Congrès par la présentation d’une interview filmée à Toronto mettant en scène notre Président International, Sue Petrisin et notre Gouverneur, très content de pouvoir mettre en pratique son slogan ‘Amitiés sans frontières’.

You do wonderful wonderful work !

Barbara Thomson (petite fille d’immigrés allemands) et International Trustee prit le relais en nous expliquant que tout un chacun doit travailler pour faire avancer la société. Elle insista plus particulièrement sur l’I-plan (voir pages xx et xx) et nous félicita pour le travail accompli.

Bilan et compte de résultats de l’année 2014-2015 furent ensuite présentés et approuvés (bénéfice 12,609.32€). Les commissaires aux comptes les commentèrent et reçurent décharge, ainsi que les membres du CA.

Modèle Coca-cola pour l’Europe

Sjoerd Timmermans , président élu K.I. –EF, nous promit que la Fédération se moderniserait sur tous les plans sous son mandat. A partir du 1/10, elle obtiendrait une identité légale spécifique et modifierait par voie de conséquence ses statuts. Sous-titre : Pas de paroles, des actes!

Ernest Schmid, président K.I-EF cita Bernard Shaw : Ce qu’il nous faut, ce sont quelques gens un peu fous (les kiwaniens belges et luxembourgeois), voyez où nous menés les gens normaux!

Passons aux choses sérieuses

Après une courte pause, nous avions à choisir entre deux candidats Gouverneurs-Elect : Gérard Anneet et Josy Glatigny. Nous avons très sérieusement voté (non pas à main levée mais par bulletin), Josy a remporté l’élection et sera notre Gouverneur 2017-2018.

Daniel Vigneron fut ensuite choisi comme candidat vice-président KI et Chris Decorte comme candidat vice-président K.I.-EF. Ils se soumettront au vote des délégués à la Convention européenne et internationale l’an prochain à Paris. Deux kiwaniens du district dont nous pouvons être fiers.

Pour terminer, nous avons encore voté les nouveaux statuts du district. Statuts imposés par le KI et légèrement adaptés à nos besoins et traduits librement en français et néerlandais. Ceux présentés par les traducteurs officiels du KI étant inacceptables pour nous.

Notre gouverneur 2016-2017, Marie-Paule Bollen nous a ensuite présenté son programme. Inciter les jeunes à rejoindre le Kiwanis et en assurer ainsi la pérénité, augmenter le nombre de membres féminins, jeter un pont par delà les frontières grâce à l’amitié kiwanienne. Elle nous présenta ensuite son équipe complète : bureau exécutif et lieutenant-gouverneurs.

Avant de conclure, nous avons encore eu droit au rapport de Sabine Smeets, secrétaire du district et de Philippe Ancia, trésorier.

Mais nous ne nous sommes pas réunis pour rien à Eupen, une ville de carnaval. Ce congrès ne pouvait être cloturé sans la venue du Prince Carnaval et de ses accolytes. Ernest Schmidt, toujours aussi en forme en profita pour faire la bise à la Princesse Carnaval et nous faire admirer ses superbes chaussettes rouges, par la même occasion.

Sans bulles, tout est nul !

Pour nous récompenser de notre sagesse et de notre patience, nous eûmes droit à un (ou deux ou..) verres de bulles. Avant de nous sustenter plus sérieusement, grâce au lunch servi par les, toujours très efficaces kiwaniens d’Eupen secondés par leurs compagnes. Pour digérer, un petit tour de la ville d’Eupen et il était grand temps d’aller nous mettre sur notre 31 pour la soirée de gala.

Retour au couvent

Point d’orgue de la journée, le dîner de gala au Kloster Heidberg fut en tous points digne du reste du Congrès : WUNDERBAR!

Marie-Jeanne Vandenberghe

 

 

 

Kiwanis Belgium-Luxembourg

© 2017 Kiwanis Belgium-Luxembourg
Tous droits réservés

Suivre Kiwanis:

Facebook